Flux RSS

Le bon, la brute et le logo.

Publié le

Qu’est-ce-qui fait un « bon » logo?

Réponse : beaucoup de savoir-faire et une grande dose de faire-savoir aussi (tiens, un confrère breton m’a piqué cette formule l’année dernière… encore un qui gâche tout ;).

Cet article s’adresse aux clients du studio Nekographics, mais aussi aux consoeurs et confrères graphistes ainsi qu’à tous ceux qui s’intéressent à la vie des entreprises en général.

Quand un client me demande de lui faire un logo, il pense souvent qu’il s’agit juste d’une petite image, d’une mascotte qui servira à mettre une touche de couleur en haut de sa carte de visite, de son papier à en-tête ou de son site web. Et bien il se trompe. C’est vrai quoi, à quoi sert un logo?

Logotype : Représentation graphique d’une marque commerciale, du sigle d’un organisme, d’un produit. (Abréviation usuelle : logo.) (Source, notre bon vieux dictionnaire Larousse).

Mais oui vous avez bien lu le mot « représentation », d’une marque, d’un produit etc. Quand un commercial se déplace pour tenter de vendre son produit, on l’appelle souvent un « représentant » car c’est lui qui, en premier incarne sa société, même s’il n’en est pas le propriétaire. Donc tout comme votre coiffure et vos vêtements sont les vecteurs de votre image personnelle, votre logo est le garant de l’image de votre société. Il est donc crucial d’avoir un logo de la meilleure qualité possible, tant au niveau technique que visuel. Jusque là je pense que tout le monde est plutôt d’accord tant cela semble évident. Oui mais voilà, si tout était aussi évident dans la vie, on n’en serait pas là à écrire des blogs sur les logos.

Exemple d’un excellent logo, sobre et direct, avec en bonus l’initiale de l’entreprise, un « C » caché dedans…

Les difficultés arrivent quand il s’agit de mettre ensemble les compétences du graphiste à qui vous avez confié la création de votre logo, avec la tendance du moment, la pérennité de l’image de votre entreprise et enfin et surtout, vos goûts en matière de couleurs et de design. Vous savez ce qu’on dit, les goûts et les couleurs…

Berk, berk et reberk!!!

Je vais donc décrire ici et brièvement, car il existe des ouvrages entièrement dédiés au sujet, les étapes de création d’un logo :

  1. Définir les besoins du client et comprendre son but. Cela s’acquiert au cours du premier brief et se traduit généralement par un cahier des charges complet si possible. Sans ces deux étapes, impossible de bien savoir où l’on va et pour quoi faire.
  2. La recherche. Rien que ça prend plusieurs jours voire semaines. Cette étape intervient après la lecture du cahier des charges doublée de plusieurs coups de fil validant ce dernier (au cas où le client aurait oublié de mentionner qu’il déteste le rose, par exemple).
  3. L’inspiration. Et là, pas de page blanche, c’est interdit! En principe après avoir rencontré le client et bien compris son projet, elle vient toute seule à vous. Sinon on peut toujours jeter un oeil aux bouquins de design pour logos ou sur le web, mais bon si l’inspiration ne vient pas à vous, et bien… inutile de vous forcer d’aller à elle car vous risquez de vous planter.

    Euh… ?!?

  4. Les crobards et autres gribouillis. C’est là que vous commencez à mettre vos idées sur papier. Car oui, quoique je fasse, logos, site web, illustrations diverses pour des documents imprimés ou numériques, tout commence sur la table à dessin, avec des bons vieux crayons de couleurs. Il est aussi très utile d’utiliser ce qu’on appelle le mind-mapping, c’est-à-dire une arborescence de vos idées avec les mots-clés donnés par le client.
  5. Le transfert numérique. Cette étape est souvent la première étape que bon nombre de graphistes privilégient, sans passer par l’étape précédente. Erreur grossière à ne pas commettre… Un graphiste est d’abord un dessinateur! Bref dans la première étape du logo informatisé, je ne mets pas de couleur, afin de me concentrer sur les valeurs primaires de la marque. Un bon logo doit avoir autant d’impact en couleur qu’en noir et blanc.
  6. Le retour client. En général trois ou quatre retours clients sont prévus dans le contrat initial, mais pas plus. En effet si le brief a bien été compris par le graphiste, et si le cahier des charges a bien été rempli par le client, nul besoin de faire la navette entre les propositions de logos et les modifications. Ou alors le client ne sait pas ce qu’il veut, le graphiste a aussi un rôle de conseiller. En tout cas, dans cette étape, le mot d’ordre est réactivité. Si vous attendez 3 semaines pour faire vos motifs demandées par le client, celui-ci risque de se lasser et d’aller voir ailleurs… Cela vaut aussi pour le client qui risque de lasser le prestataire s’il hésite trop ou trop longtemps.
  7. Logo d’un cabinet dentaire, euh… en principe! 😉

  8. La colorimétrie et les typos. Personnellement, je passe à cette étape uniquement quand je suis environ 80% satisfaite de mon résultat de base. La présentation des maquettes de logos varient ici entre 3 et 5 exemplaires, tous avec des variations de couleurs différentes et un choix de typos. Mais attention à ne pas rendre le client confus! Plus il y aura de maquettes plus il sera hésitant, surtout si elles sont toutes belles.
  9. Les modifications intermédiaires. Une présentation du logo imprimé et placé sur du carton-plume est une bonne idée, avant de le montrer à l’écran, de cette manière le client verra le résultat imprimé et informatisé.
  10. Les modifications finales. Une fois la « bonne » maquette validée par le client, c’est à ce moment qu’interviennent les modifications finales, qui doivent elles aussi, être validées. C’est en général aussi à ce moment que le graphiste n’a plus de cheveux (ou d’ongles…), ayant subit les interminables demandes de modifications du client. Soyez fermes, sachez dire « Non, faites-moi confiance svp je suis un professionnel de l’image, votre logo est parfait comme ça ».
  11. La livraison. Le logo doit être livré sous deux formats, pour l’impression et pour le web, avec des extensions du type .jpg, .pdf, .tiff, .png… Et aussi en noir et blanc pour inscription à l’INPI. Les fichiers sources, c’est-à-dire modifiables, ne sont pas inclus dans les livraisons de logos, à moins de les avoir vendus sous forme de droits d’auteur, bien évidemment. Car quand vous goûtez à un plat dans un bon resto, vous demandez la recette au chef vous? Moi pas, je respecte ses compétences.
Vous voyez donc que la création d’un logo ne peut en aucun cas prendre 3 jours, ni même 7 jours. Elle ne peut non plus se faire sans des échanges nombreux et humains (de préférence en face à face!) entre le client et le graphiste.

Exemple de logo où tout va mal!

Et enfin, voici les 3 règles majeures pendant la création de votre logo :
  1. « Une image vaut mille mots ». Citation très connue de Confucius et qui reprend ce que je dis plus haut, le logo est la vitrine de votre entreprise, faites-la donc faire par un professionnel compétent et qui s’en occupera aux petits oignons!
  2. 50 personnes, 50 avis. Ne tombez jamais dans le piège de montrer les maquettes de logos sur lesquelles le graphiste a (en principe) sué sang et eau, à tous vos potes, oncles tantes, frères et voisins divers. Ils auront tous un avis différent et vous rendront confus. Il s’agit de votre entreprise, de votre bébé, donc de votre logo. Si votre logo ne plaît pas au cousin Germain ni à la tante Berthe, et bien tant pis pour eux, tant qu’il vous plaît à vous et que le graphiste vous dit qu’il aura un impact visuel et publicitaire en adéquation avec votre activité. Soyez cohérent avec vous-même! laissez parler votre instinct et votre coeur…
  3. Less is more. C’est maître Yoda qui me l’a dit un jour, il y a fort longtemps… Un mentor qui m’a appris une montagne de choses. Ne vous laissez pas tenter par une abondance d’effets de couleurs, de typos, une explosion de visuels et de mots dans un seul logo. Et tout ça pour quoi? Pour que vos prospect ne comprennent pas ce que vous vendez/proposez, ni ne se souviennent de vous?  Avec vote logo, soyez sobre, soyez précis, soyez cohérent. Le message, tout en pouvant rester mystérieux, doit rappeler votre entreprise à chaque fois qu’on le regarde. Voir exemple évident ci-dessous :

Qui ne sait pas ce que propose cette entreprise, rien qu’en voyant son logo?

Pour conclure, vous devriez aller faire un petit tour sur ce blog, où quelqu’un de très ingénieux a lancé un concours de logos pourris, des logos comiques faits par des graphistes « juste pour faire exprès », mais qui si on regarde de plus près, reflètent malheureusement la réalité de beaucoup de créations…

Le gagnant du concours « Logos pourris » qui illustre parfaitement ce qu’il ne faut pas faire, too much!!!

En dernier un exemple également très connu et également simplement génial…

Superbe la flèche cachée entre le E et le x, non?

Alors chers amis, à vos méninges, que vous soyez chef d’entreprise ou chargé de communication, pensez à tous ces conseils… Et au pire passez chez Nekographics, on vous chouchoutera, vous et votre logo! 😉

Bon allez un petit dernier, pour la route, car je ne résiste pas à l’envie de vous montrer cette création…

C’est vrai quoi, un logo fait par un pote ou un neveu, c’est tellement moins cher… et surtout tellement plus moche!

Publicités

À propos de Neko

Née passionnée, éternelle rêveuse, amoureuse derrière l'écran et l'objectif, toujours à l'affût d'images, de formes, de couleurs et de sensations, capteuse d'émotions... Ma philosophie : le partage, la joie de vivre, la création, la fantaisie, la provocation, le rêve, l'oeil...

"

  1. joli résumé – et très instructif – péo

    Réponse
  2. Merci! Et il faut quand même avouer qu’il y en a qui sont très drôles non? On dirait presque que c’est fait exprès 😉

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :